LA VILLE DE REIMS en juin 2015

Le festival de Reims « Scènes d’Europe » a vu sa subvention amputée de – 65 % par la ville en 2015. Elle est passée de 600 000 euros à 270 000 euros. Toutes les grandes structures culturelles de la ville de Reims sont impactées par une baisse de -5%  d’autres structures de la ville subissent des baissent plus importantes, comme Césaré, le centre national de création musicale, qui subit une baisse de -7,5% (après une renégociation par la direction de Césaré, la première proposition de la ville était -25%…) L’argument économique est bien sûr le premier mis en avant. Mais la nouvelle mairie s’illustre aussi par un amateurisme dans la gestion des affaires culturelles. Ils ont par exemple tenté de monter un festival grand public de musique, via un opérateur privé le tout sans appel à un marché public. En outre, la nouvelle mairie a annulé  le projet de construction d’un musée d’art contemporain alors que des sommes importantes avaient été engagé.

Publicités