Information reçue : Rencontre en Languedoc-Roussillon sur la thématique « Quelle politique culturelle pour la grande Région? »

Le 9 octobre prochain, nous, professionnels de l’art et la culture du Languedoc-Roussillon et de Midi-Pyrénées, proposons à tous ceux qui le souhaitent de nous réunir pour échanger et réfléchir aux enjeux et aux évolutions des politiques culturelles sur nos territoires. Les 6 et 13 décembre prochains auront lieu les élections régionales marquant la fusion des deux régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées. Cette grande région comprendra 5,6 millions d’habitants, soit l’équivalent en population d’un pays comme le Danemark ! Avec un rôle clef dans l’aménagement du territoire, elle devra assumer des responsabilités grandissantes dans un contexte national de retrait de l’Etat.

Dans le domaine culturel, le rendez-vous ne doit pas être manqué entre les futurs élus et tous ceux qui, dans leur institution ou association, travaillent et agissent pour la création et la diffusion des œuvres.

En effet, cette fusion des régions se produit dans un contexte de forte contraction de la dépense publique et en particulier des baisses des dotations de l’Etat aux collectivités territoriales. Cette montée de l’austérité se double d’un accroissement des inégalités, des tensions sociales, de l’intolérance et de toutes les formes de repli identitaire nationaliste ou religieux.

Nombre d’artistes et professionnels de la culture composent depuis longtemps déjà avec un contexte financier contraint. Aujourd’hui l’ensemble des artistes et des professionnels subissent de plein fouet cette contraction des moyens de la puissance publique et doivent faire face à une triple crise :

  • crise du sens, lorsque le discours politique sur l’art et la culture devient de plus en plus paradoxal entre les intentions louables – éducation artistique, soutien à la jeune création, droit culturel, loi de la liberté de création-architecture-patrimoine…- , et des justifications économiques, ce discours devient alors inaudible et impuissant à expliquer sa place au sein des politiques publiques.

Comment argumenter auprès des décideurs politiques, de la nécessité d’une politique d’aide à  la création ?

Comment garantir la liberté d’expression de chacun ?

Quel sens donner à un service public de l’art et de la culture ?

Quel écosystème de l’Art et la Culture, nous, artistes et acteurs culturels dans notre grande diversité et complexité d’interactions possibles, sommes-nous prêts à défendre ?

Quels moyens et pour quel sens à donner pour un service public de l’Art et la Culture prenant en compte cet écosystème ?

Quels rôles doivent prendre la culture et la création artistique dans la construction de l’Europe ?

  • crise de la gouvernance, lorsque le désengagement progressif de l’Etat et l’absence de vision dans la mise en œuvre de la réforme territoriale met en péril les tentatives d’aménagement équilibré du territoire artistique et culturel et obscurcit la responsabilité des collectivités territoriales.

Compétence partagée ou déléguée et chef de file, quelle organisation pratique de la coopération entre les collectivités ?

Comment envisager par ailleurs des instances de construction des politiques culturelles rassemblant les élus, les acteurs de la création et de la culture et leur représentants -organisations professionnelles, fédérations, réseaux, coordinations locales et/ ou nationales…- ?

  • crise économique et des financements, lorsqu’intervient une baisse sans précédent des financements publics, mais qui sont aussi les conséquences des deux points précédents.

Quel est le niveau d’intervention culturel des régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées ?

Comment éviter le nivellement par le bas des financements publics lors de leur fusion ?comment repenser leur hauteur et leur redistribution ?

Quelles seraient les conséquences d’une spécialisation des territoires ?

Filières et parcours, comment penser les financements dans leur globalité ?

Le 17 février une première journée de débats avait réuni plus de 150 professionnels de la région. Le travail doit se poursuivre, se structurer pour donner un cadre et une écoute à nos idées.

Le 9 octobre prochain, nous, professionnels de l’art et la culture, proposons à tous ceux qui le souhaitent de nous réunir pour échanger et réfléchir aux enjeux et aux évolutions des politiques culturelles sur nos territoires.

A l’occasion de cette rencontre, nous vous proposons de débattre de façon ouverte et constructive avec des candidats aux élections régionales.

Journée organisée par : Syndeac, CGT-Spectacle, Synavi, SMA , Coordination MP LR des lieux intermédiaire et indépendants, CIPAC, SNSP, Fédération des Arts de la rue …

Contributions à envoyer à : journeedu9octobre@gmail.com

Merci de vous inscrire : http://tinyurl.com/om4yh6v

Déroulé de la journée à titre indicatif

Accueil 9H30

Plénière d’ouverture 10H à 12H30

Pause déjeuner

Ateliers 13H 15H30

Pause Café 15H30

débats et échanges  avec la salle 16H30 à 18H

Publicités