Communiqué des acteurs de l’art et de la culture – élection régionale de l’ACAL du 13 décembre 2015

L’art et la culture en danger
Depuis un an, les acteurs du monde de l’art et de la culture de notre grande région (Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine) se réunissent régulièrement et de façon massive au sein du collectif du 20 janvier. Il en est de même pour le secteur de l’audiovisuel. Ce collectif, créé à l’initiative des principaux syndicats et organisations professionnelles du secteur du spectacle vivant (Syndeac, Synavi, Profedim, sud-culture, SNSP…) réunit aujourd’hui des centaines de professionnels de nos régions. Il regroupe désormais les secteurs du spectacle vivant, de l’audiovisuel, des arts plastiques, du monde du livre et de l’édition, des musées, syndiqués ou non.


Nous, artistes et personnels de structures culturelles, menons une réflexion sincère, généreuse et ouverte à tous. Nous agissons au quotidien auprès de toute la population sans aucune exception et développons un travail fondamental d’éducation permanente, de lien social et d’ouverture culturelle. Nous conduisons depuis de nombreuses années, chacun à notre échelle, ces missions avec acharnement et conviction. Elles s’adressent à toutes et tous avec le souci permanent de faire émerger des idées nouvelles. Nous menons des actions à destination des publics éloignés de la culture afin de la rendre accessible même aux plus fragiles. Par notre implication, nous valorisons les territoires. Nous participons fortement au développement économique et culturel des bassins de vie au travers de dizaines de festivals, de centaines de théâtres, de cinémas, de médiathèques et de musées. Dans ce même état d’esprit républicain, nous développons des projets innovants avec nos voisins belges, luxembourgeois, allemands et suisses. Toutes ces actions permettent d’ouvrir les esprits, de s’émanciper, de comprendre la complexité du monde, de confronter et partager ses idées, d’exprimer ses points de vue…
Aujourd’hui, il nous apparait plus que jamais essentiel de défendre et d’amplifier la place de l’art et de la culture au cœur de notre société. Nous ne voulons pas que cette richesse éducative, sociale, culturelle et artistique patiemment construite, avec l’aide et le soutien des régions actuelles, soit réduite à néant.
Les valeurs républicaines que nous portons sont incompatibles avec les idées véhiculées par le Front National. Comment être d’accord avec un parti qui refuse la diversité et qui qualifie « d’art dégénéré » la création contemporaine ?
Ce que propose le Front National, c’est le repli sur soi, le retour en arrière, la fermeture et l’exclusion. Nous réaffirmons que l’art et la culture sont des biens publics, propriété de tous.
Nous appelons à refuser avec détermination le repli identitaire, la xénophobie, la préférence régionale ou nationale, l’arrêt des coopérations transfrontalières et la censure. Nous devons défendre la liberté d’expression, des expressions multiples.
Nous pouvons choisir l’égalité des territoires, la liberté de créer et de diffuser, la diversité et le dialogue culturel dans l’altérité, pour une région ouverte loin des replis identitaires mortifères.
Le dimanche 13 décembre, votons !
Le Collectif du 20 janvier (Syndeac, Synavi, Profedim, Sud-Culture, S.N.S.P. et organisations professionnelles diverses), Alsace Cinémas, ACIEST (Association des Cinémas Indépendants de l’Est) et SAFIRE grand est.
https://loeildelabaleine.wordpress.com/

pour télécharger le communiqué c’est ici :Communiqué-elect-reg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s