Information reçue : Non à la liquidation programmée du Tricycle à Grenoble!

Extrait de la pétition en ligne :  « Le projet de Tricycle étant jugé élitiste, comme un certain nombre de disciplines artistiques, la municipalité déclare préférer la voie d’une culture “populaire” (sic) s’appuyant davantage sur les pratiques amateures.

Le budget est l’outil de l’idéologie, et on voit bien se profiler l’enjeu économique de telles affirmations : par définition, les amateur-e-s ne supposent pas les mêmes engagements financiers… Présenter dès lors les artistes comme des privilégiés, les opposer aux amateurs est une posture démagogique. On peut alors renier les acquis de décennies de décentralisation théâtrale dans laquelle Grenoble joua un rôle important.

Mais si tout se vaut, alors rien ne vaut.

Les nombreux artistes professionnels qui encadrent des ateliers ne peuvent que se réjouir de ce goût pour le jeu, le théâtre, le plateau, et ne peuvent qu’encourager son développement. Mais la fabrique du théâtre nécessite des savoirs et des formations. Elle n’est pas « innée » ou le résultat du seul enthousiasme et du désir. Elle est un travail. Elle suppose un métier.

Les arguments avancés ne peuvent faire illusion. Sous couvert de démocratisation et d’économie, la municipalité défend un projet incomparablement plus arbitraire que le précédent. Le légitime souci de « la culture pour tous » est, hélas, devenu l’alibi populiste pour refuser de penser et de considérer les spécificités de l’art et de la fabrique du théâtre.

La nécessaire et vitale démocratisation des pratiques culturelles ne suppose pas la destruction de la création ou la stigmatisation des artistes. Elle exige une véritable politique, offensive et déterminée de lutte contre la pauvreté et la précarité, contre les inégalités sociales. Les artistes n’ont pas à être les boucs émissaires de la suite de renoncements à une société plus juste.
Grenoble se promettait d’être un « laboratoire », une terre d’expérimentation politique. Les décisions prises dans le domaine culturel sont à ce jour alarmantes. Ce n’est pas de ce type d’expérimentations destructrices que nous avons besoin mais bien plutôt de celles que mène, parmi d’autres, le projet du Tricycle, autrement plus ambitieuses pour l’intérêt général.« 

extrait de la pétition adressée au maire

pour signer la pétition c’est ici :

https://www.change.org/p/m-eric-piolle-maire-de-grenoble-non-%C3%A0-la-liquidation-programm%C3%A9e-du-tricycle-%C3%A0-grenoble?recruiter=444317158&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=autopublish&utm_term=des-lg-no_src-no_msg

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s